Je te promets : une série sur le thème de l’adoption

Publié par Sandra le

Depuis début février, TF1 diffuse une série Je te promets sur le thème de l’adoption.

🎧 Retrouvez dans cet épisode mes premières impressions. Une série à regarder ou pas ? Quel est votre avis ?

La triade au sein de la série

Dans cette série, on a le point de vue de toutes les parties :

  • Enfant adopté
  • Père biologique
  • Parents adoptifs

Leur apparition se fait à différent moment dans la série (suspens oblige). Avoir le point de chacun d’entre eux est original, même si certains paraissent clichés, on a l’impression d’avoir une vision 360°.

Des thèmes pas assez développés

Malheureusement, je trouve que l’on reste dans les clichés. Certains thèmes importants ne sont pas développés, tels que :

  • Le deuil d’une mère quant à la perte de l’un de ses enfants
  • L’importance de connaître ses racines et donc le droit aux origines quand on est adopté.

Même si la naissance et l’adoption des enfants a lieu dans la fin des années 70s, époque où ces questions ne se posaient pas, il est dommage que ces sujets ne soient pas un peu plus développés pour les scènes qui se déroulent de nos jours.

Cela aurait sûrement permis de sortir un peu plus du cliché et de montrer, par exemple, l’importance de la quête d’identité.

Un parti pris ? Probablement. L’important est avant tout de faire de l’audience, et non pas de traiter d’un réel sujet de société.

📕 Pour retrouver vos parents biologiques, voici le guide essentiel des 3 étapes à suivre afin de mettre toutes les chances de votre côté. Cliquez ici pour retrouver le Guide « Comment retrouver ses parents biologiques en 3 étapes ».

🌐 Pour retrouver une communauté d’adoptés, vous pouvez rejoindre le groupe Facebook Privé « Accepter son adoption par Le Journal d’Une Adoptée »

Et afin de rendre ce podcast plus visible et accessible à ceux qui sont concernés par le thème de l’adoption, n’hésitez pas à y attribuer la note de 5 étoiles en cliquant ici 😃 Merci d’avance 🙂

Catégories : Podcast

0 commentaire

Laisser un commentaire