À propos

Spread the love

Bienvenue sur le podcast “le journal d’une adoptée” disponible sur Google Podcast et Apple Podcast

Qui suis-je ?

Je m’appelle Sandra, je suis Française, née en Bolivie. J’ai été adoptée à l’âge de 13 mois, âge auquel j’ai rejoint la France.

Aujourd’hui, j’ai 39 ans. Et même si j’ai eu une belle vie, j’ai toujours su qu’au fond de moi il manquait quelque chose. Il m’aura fallu 2 ans pour comprendre. Alors qu’aucun des projets que je lançais n’aboutissait et que j’avais le sentiment de tourner en rond, j’ai repris les choses en main. J’ai compris que pour avancer, je devais d’où je venais.

Car pour être honnête, pendant 36 ans et quelques, j’ai ignoré mon adoption. Concrètement, j’étais dans le déni, dans le refoulement.

Se couper de ses émotions du fait de la violence de l’abandon

Être adoptée était pour moi d’une violence telle que je m’en suis coupée. Je détestais ces questions du type “tu viens d’où ?”, qu’on ne pose pas à quelqu’un qui est “blanc” et je n’aimais pas quand quelqu’un osait parler de ce sujet. Je crois que les personnes qui m’entouraient, de façon plus ou moins proche, l’ont toujours compris. Car c’est finalement un sujet qui n’était jamais abordé.

L’électrochoc a déjà été d’admettre que j’étais dans le déni. Pas une mince affaire.

Mais c’est ensuite que tout s’est illuminé dans ma vie.

A présent, je vis pleinement, j’assume mes choix, je n’ai plus honte et je ne culpabilise plus.

J’ai décidé de lancer mes propres projets, au grand désespoir et incompréhension de la part de ma famille, pour laquelle le salariat a toujours été une valeur très forte.

Si pendant 2 ans, les tensions et les conflits étaient plus que palpables, à présent, je ne me sens plus coupable vis à vis d’elle. Je sais ce qui est bon pour moi, pour ma santé, mon bien être. Comme j’ai compris que ne dois plus rien à personne, je définis mes objectifs, mes rêves selon mes propres critères. Bref, je vis de façon sereine, et ça, ça n’a pas de prix 🙂

A travers mon podcast, je souhaite vous inspirer à en faire de même, à trouver votre propre chemin et pourquoi pas, faire également entendre votre voix.

N’hésitez pas à me contacter ici :

    Face à mes peurs…

    Car pendant 36 ans, je ne l’avais pas fait ou je n’avais jamais osé le faire. Par peur du conflit, peur de décevoir, peur de ne plus être aimée, peur d’être de nouveau abandonnée.

    Car oui, derrière l’adoption se cache un traumatisme qui est l’abandon. Quand on a été adopté, on a aussi été abandonné.

    C’est une chose que je n’ai jamais voulu voir. c’était trop dur à admettre. Mais à présent, je n’ai plus peur, je vais de l’avant, je fonce.

    Quand j’ai commencé mon podcast, cela m’a, en toute transparence, servi… de thérapie.

    Dépasser cet abandon et tout ce qu’il entraîne

    Je me rends compte à présent, grâce au retour de quelques personnes (merci 🙏) qu’il peut aussi aider des personnes. Des adoptés qui se reconnaîtront, aux histoires similaires à la mienne et qui souhaitent (re)prendre leur vie en main pour la croquer à pleines dents.

    Puisse mon histoire vous aider à :

    • accepter votre adoption,
    • écouter votre histoire,
    • oser être-vous même si vous n’êtes pas à l’aise dans vos baskets,
    • arrêter de tourner en rond,
    • arrêter de répéter les mêmes schémas qui peuvent parfois être si destructeurs, …

    Et puis, une fois que j’ai accepté mon adoption, je me suis demandée qu’elle pouvait être la prochaine étape. C’est ainsi que j’ai réalisé que les ressources sur l’adoption sont quasi inexistantes.

    Elles sont généralement destinées aux futurs parents qui souhaitent adopter ou écrites par des spécialistes de l’adoption, au vocabulaire pas toujours approprié, et donc pas forcément simple et accessible lorsque l’on est adopté et que l’on commence à prendre conscience de la grandeur de son ignorance.

    En ce qui me concerne, j’ai le rêve de créer une réelle communauté, dans la bienveillance, sans jugement, d’entraide, de soutien. Je suis persuadée qu’ensemble nous irons plus loin. Nous accepterons mieux d’être nous-même et peut-être qu’un jour, le sujet de l’adoption ne sera plus tabou, ni honteux, ni sensible. Pour rejoindre cette communauté, il vous suffit de saisir votre email dans l’un des formulaires présent sur le site 🙂

    Discours de Steve Jobs : c’est ici

    Ma mission est de guider les adoptés pour qu’ils réussissent à connecter tous les points, comme le dit Steve Jobs, également adopté, dans son discours de remise de diplômes de la prestigieuse Université américaine de Stanford. (Vous trouverez le lien de la vidéo en bas de cette page.)

    Participer à la prochaine Rencontre entre Adopté.es en vous inscrivant ici (rencontre virtuelle)

    %d blogueurs aiment cette page :